Musée du Scaphandre d'Espalion

Musée associatif géré par le Conseil départemental de l'Aveyron en partenariat avec l'Association Musée J-Vaylet Musée du Scaphandre

Programmée à l’occasion du 50e anniversaire de la création du Département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines (Drassm) par André Malraux, l’exposition "Mémoire à la Mer ! Plongée au cœur de l’archéologie sous-marine" présentera, au sein d'une muséographie immersive et pédagogique, 50 pièces phares jalonnant un demi-siècle de grandes découvertes archéologiques dans les eaux du domaine public français.
Le parcours de l'exposition, qui exposera plus de 400 objets, et sera enrichi de maquettes, films, multimédias, s'ouvrira sur le scaphandre Rouquayrol-Denayrouze du Musée du Scaphandre comme symbole des pionniers de l'archéologie sous-marine, et aura pour point d'orgue la présentation d'un humanoïde sous-marin high tech annonçant l'archéologie du futur.


Le Musée d'Histoire de Marseille fête un demi-siècle d'action du Drassm en faveur du patrimoine immergé français
 
"La mer a englouti des hommes et des navires mais l’eau en a figé la mémoire dans un état de conservation souvent exceptionnel. Ce sont ces parcelles de temps, ces traces humaines irremplaçables que les archéologues sous-marins s’efforcent d’explorer au fond des mers pour leur rendre la parole et les présenter au public.

Issus des sites archéologiques sous-marins localisés dans le domaine public maritime français, comme dans les eaux du Gabon, de Brunei et des îles Salomon, les objets présentés s’échelonnent de l’âge du bronze à la Seconde Guerre mondiale. Des navires romains chargés d’amphores aux jonques de la mer de Chine, des cor- saires de Saint-Malo aux frégates de Lapérouse, des villages submergés aux épaves du débarquement de Normandie, du buste de César à la gourmette de Saint-Exupéry, de l’estran aux abysses, l'exposition propose un fascinant voyage parmi les grandes découvertes archéologiques sous-marines françaises, rappelant combien le patrimoine immergé constitue une part essentielle de notre humanité. " 

L'exposition, reconnue d’intérêt national par le Ministère de la Culture et de la Communication, est le fruit du partenariat Drassm / Ville de Marseille.

Co-production : Columbia River et Ville de Marseille, avec les mécènes Aqualung et La Compagnie du Ponant.

L'Exposition se tiendra au musée d’Histoire de Marseille, du 29 avril 2016 au 28 mai 2017.
 

Le Musée des Antiquités de Bâle fermera ses portes, le 27 mars prochain, les portes d'une prestigieuse exposition consacrée à la légendaire épave d'Anticythère, découverte en 1900 entre la Crête et le Péloponnèse par des scaphandriers pêcheurs d'éponge de l'île de Symi, par 40 m de fond.

Il s'agissait d'un navire marchand chargé d'œuvres d'art hellénistiques et autres cargaisons, parti de Grèce orientale vers la péninsule italique pour procurer aux villas des riches familles de Rome de prestigieuses œuvres d'art, et naufragé lors d'une tempête, vers 70 avant J.C.

Les spécialistes considèrent aujourd'hui ce naufrage comme celui d'un des plus grands navires marchands connus de l'Antiquité - un bâtiment d'environ 30 mètres de long et 10 mètres de large.


Salle consacrée aux fouilles de l'épave. © Photo R. Habegger
Salle consacrée aux fouilles de l'épave. © Photo R. Habegger

L'exposition présente les saisissants chefs d'œuvres grecs et objets repêchés des profondeurs après plus de deux mille ans d'abandon sous la mer, retrace le contexte historique et politique de l'importation de la culture grecque dans la métropole de l'Empire romain, ainsi que l'aventure archéologique de ce site : son "invention" par des pêcheurs d'éponges en 1900,  les fouilles menées par le commandant Cousteau à bord de son navire océanographique La Calypso en 1976, et la campagne de recherches actuelle par les équipes d'archéologues de la Woods Hole Oceanographic Institution et de l'Hellenic Ephorate of Underwater Antiquities, notamment grâce au scaphandre rigide l'Exosuit de la société Canadienne Nuitco Research Ldt.

Durée de l'exposition du 27/09/2015 au 27/03/2016
www.antikenmuseumbasel.ch
 

Christian Hecq, sociétaire de la Comédie-Française, Molière du comédien en 2011, a adapté le best-seller de Jules Verne "Vingt mille lieues sous les mers" pour la scène du Théâtre du Vieux-Colombier à Paris, en complicité avec Valérie Lesort, plasticienne.
Ancien marionnettiste de la troupe de Philippe Genty, le comédien introduit, incité par Eric Ruf, Administrateur général de la Maison de Molière, qui signe la scénographie et les décors du spectacle, l'art de la marionnette manipulée dans le noir absolu (le "théâtre noir") pour incarner les créatures des profondeurs.
Cette mise en scène de l'odyssée sous-marine de Nemo joue le double registre de la fascination du voyage dans l'élément liquide et de l'humour, devant une salle comble.